D’Odessa à Tripoli, le premier cargo de maïs en direction du Liban

Crise alimentaire mondiale - le cargo Razoni a quitté le port d'Odessa

La crise du pain au Liban

Depuis 2019, le pays est confronté à une crise économique et une forte inflation de la livre libanaise.
Selon l’ONU, 80 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Le Liban est un pays fortement dépendant des importations de céréales. Avec l’explosion du port de Beyrouth en 2020, qui a rendu compliqué l’importation et le stockage, puis la guerre en Ukraine, les Libanais sont confrontés depuis plusieurs semaines à une « crise du pain ». Les files d’attente sont interminables et les boulangeries rationnent le pain. Les familles, notamment les plus vulnérables rencontrent de grandes difficultés pour se nourrir.

Plus d’infos :

[Réel Instagram BRUT] La crise du pain au Liban

[Article TV5 Monde] Liban: des habitants s’insurgent contre les files d’attente interminables pour le pain

Un cargo chargé de maïs

Aucun navire commercial n’avait quitté le port d’Odessa en Ukraine depuis le 26 février. Le 1er août, le cargo le Razoni, part du port d’Odessa, ville portuaire d’Ukraine, en direction de Tripoli au Liban chargé de 20 000 tonnes de maïs.

Selon Antonio Guterres, le départ du cargo est un « point de départ important », il devrait être le premier d’une longue série de départs de navires commerciaux « qui apporteront soulagement et stabilité aux marchés alimentaires mondiaux et et contribueront à lutter contre la crise alimentaire mondiale ».

C’est une lueur d’espoir devant ce que la Banque mondiale a appelé la semaine dernière « l’insécurité alimentaire croissante » à travers le monde.

Plus d’infos :

[Article des Nations Unies] Ukraine : Guterres salue un premier cargo « chargé de maïs et d’espoir » en route vers le Liban

[Vidéo en anglais d’Antonio Guterres] Ukraine : Guterres salue le départ d’un premier cargo, chargé de maïs et d’espoir